Plasticien instinctuel,
 né à Paris 10 ans avant les événements de Mai.

 Dans les années 90, influencé par le travail du groupe « Supports/Surfaces »,
 je cherchais une représentation du point de transition entre peinture et sculpture.
 Est-ce une peinture?
 C'est un objet en trois dimensions, le spectateur ne peut le contourner, il le regarde de face.
 C'est une étude sur la perception.

 Par la suite, j'ai travaillé sur le thème de la lutte contre le sida .

 
Je décrirais mon travail comme étant de la création transitoire.